Nous avons vu précédemment que Zeus et les Olympiens sont sortis vainqueur de la Titanomachie. Pour les punir, Zeus enferma son père Cronos et ses alliés les Titans au fin fond du Tartare jusqu’à la fin des temps.

Seulement Gaïa n’est pas de cet avis là. Elle ne tolère pas qu’on enferme ses enfants dans le lieu le plus obscur, le plus glauque qu’il soit. C’est donc après cet affront qu’elle déclare une nouvelle guerre contre les Dieux Olympiens. Pour cela elle met au monde les Géants dont elle fait ingérer une herbe magique leur donnant puissance et immortalité dès lors qu’ils sont sur leur terre natale. Au courant de ce que trame sa grand-mère, Zeus s’unit à Alcmène et donne naissance à Héraclès (pour plus de précision sur cette naissance voir « le mythe d’Héraclès ») qui sera un élément fondamental dans la gigantomachie. Le lieu du combat se déroule sur la Phlégra, terre natale des Géants qui leur donne leur immortalité. Les deux ennemis s’avancent au combat, mais les Géants vont vite dominer les Dieux qui essuieront leur premier affront. Muni de torches, de lances et d’une incroyable force, les Géants sont quasi imbattables. Alors Héraclès a une idée, il commence à transpercer d’une flèche Alcyonnée, un des chefs Géants. Mais celui-ci étant immortel sur la Phlégra, Héraclès le traîne hors de sa terre natale, où blessé, le géant perdra la vie. Le deuxième chef Porphyrion, tente de violer Héra, fou de rage Zeus le foudroie instantanément et Héraclès le tue avec une de ses flèches empoisonnées. Apollon et Héraclès tuerons une flèche dans chaque œil d’Ephialtès. Athéna écrase Encelade en lui jetant l’île de Sicile sur lui, son haleine de feu crachera de l’Etna puis elle tue et écorche Pallas dont elle se servira de sa peau comme armure. Invisible grâce à la kunée d’Hadès, Hermès terrassera Hippolyte, Artémis tue Gration, et d’autres encore useront de leurs atouts pour venir à bout de tout les Géants. Globalement la fin de ce combat s’achève par la mort des Géants, empoisonnés par les flèches d’Héraclès, les autres seront maintenus prisonniers.

Encore une fois, les Olympiens triomphes et Gaïa tentera une ultime revanche : la création de Typhon que nous verrons dans quelques temps.

giants

Représentation d'une scène de la Gigantomachie