Asclépios, qui deviendra un personnage important dans la mythologie grecque a failli ne jamais connaître la vie. Fils d’Apollon et de Coronis (fille d’un roi). La jeune femme eut une aventure extraconjugale avec Ischys. Douteux, Apollon envoya une corneille blanche afin d’espionner son épouse. L’oiseau revint avec une mauvaise nouvelle selon laquelle Coronis lui était infidèle. Furieux Apollon s’en prit tout d’abord à l’oiseau qu’il maudit et qui depuis ce jour revêtit un plumage noir. Puis il se vengea en tuant l’amant Ischys. Enfin il finit par tuer sa femme qu’il brula sur un bûcher. Mais alors que Coronis s’embrasait peu à peu, Apollon remarqua qu’elle était enceinte. Alors de justesse il arracha le bébé du ventre de sa mère avant qu’il ne soit trop tard. C’est ainsi qu’Asclépios fut sauvé. Apollon confia l’éducation de son jeune fils au très sage Chiron qui lui apprit l’art, la littérature, les sciences mais surtout la médecine qui sera déterminante dans l’avenir du jeune homme.

Plus tard, alors qu’il est adulte, Asclépios exerce son métier de médecin avec brio. Il trouve aisément les maladies et parvient à les guérir. Face à une telle connaissance médicale, la déesse Athéna donne deux fioles au brillant médecin. Souvenez-vous, lors du combat entre Thésée et la Méduse, quand celle-ci eut la tête tranchée, la déesse recueilli son sang qui du côté gauche de son corps était un violent poison et du côté droit un merveilleux remède ramenant à la vie. Asclépios fit bon usage de ces fioles où il conserva précieusement celle empoisonnée et utilisa l’autre pour ramener les morts à la vie. Ainsi il réanima des centaines de gens, rendit le sourire aux familles en deuil, tout le monde était reconnaissant envers ce médecin.

Mais Hadès, le Dieux des morts n’était pas de cet avis. Il ne recevait plus personne dans son royaume à cause des miracles d’Asclépios. Alors il rendit visite à Zeus pour lui exprimer son mécontentement et lui rappeler que si le médecin continue à exercer ses fonction, l’ordre de la vie, de l’humanité sera fortement perturbée. Sur ces mots Zeus fit le nécessaire et foudroya le médecin.

Très vite Apollon apprit la nouvelle et rentra dans une rage folle. Il tua donc les Cyclopes, ceux qui avait forgé et donné la foudre à Zeus. Alors tel un cercle vicieux, Zeus sort de ses gongs et s’apprête à envoyer Apollon définitivement dans le Tartare. Mais un commun accord évite toute tragédie et Zeus revient sur sa décision en envoyant Apollon servir d’esclave pendant un an au roi Admète.

Cependant bien plus tard, Zeus prit conscience de ses actes et estima qu’au fond Asclépios était quelqu’un de bien. Ce n’était pas un être qui cherchait coûte que coûte à surpasser les Dieux mais simplement à faire le bien, à rendre service aux hommes. Nombre de vies qu’il a sauvé, nombre de gens qu’il a rendu heureux. Alors le Tout Puissant va lui accorder une grande faveur, il va transformer le médecin en constellation : le Serpentaire. C’est ainsi qu’Asclépios connut l’apothéose (apo= vers et thos = dieu), qu’il devint immortel.

Seulement maintenant vous vous posez certainement la question, pourquoi un Serpentaire, ayant logiquement un lien avec le serpent ? Car Asclépios aurait choisit ce symbole pour une raison très simple. Pour lui le serpent représente le symbole même de la résurrection, son domaine de prédilection. En muant, le serpent est le seul à connaître une sorte de renaissance et cette même renaissance c’était le but premier d’Asclépios. C’est pourquoi aujourd’hui nous voyons souvent sur la devanture des pharmacies ou sur les ordonnances un serpent entourant un bâton avec au bout un miroir. Le bâton représente en fait un caducée, le serpent le symbole d’Asclépios le dieu des médecins et enfin le miroir la prudence, chose que chaque médecin doit respecter lors de leurs fonctions.

caducee_pharmacie

Enfin dernière petite parenthèse, Asclépios aura une fille du nom d’Hygie, qui donnera le mot Hygiène et enfin il sera le maître d’Hippocrate, le plus grand médecin grec de tout les temps (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les médecins doivent prêter le « serment d’Hippocrate » pour exercer leur métier).

asclepios

Représentation d'Asclépios